Pourquoi les salles de cinéma étaient-elles si grandes à l’époque?

24 Jul 2017

En regardant d’anciennes photos de salles de cinéma, on ne peut s’empêcher d’admirer lasomptuosité du décor. Les salles étaient très vastes et contenaient plus de 700 places. Mais pourquoi sont-elles devenues si petites aujourd’hui, ou plutôt, pourquoi étaient-elles si immenses à l’époque? Avons-nous perdu tout intérêt envers l’esthétisme? Sommes-nous devenus trop radins pour construire de belles grandes salles élégantes?

 

 

Des projections de film onéreuses et dangereuses

 

Les premières pellicules de films étaient en nitrate de cellulose, un matériel très inflammable et toxique. On l’appelait le « film flamme »! Il fallait équiper les salles de projection d’une cheminée pour évacuer les gaz toxiques au risque de voir l’assistance passer une mauvaise soirée… De plus, les pellicules de films se dégradaient très rapidement et ne pouvaient servir que pour quelques représentations seulement.

 

 

Les lanternes de film utilisaient un arc électrique, qui agissait comme une flamme nue et qui dégageait beaucoup de fumée. Et ces lanternes ne duraient que 20 minutes. Alors comment fait-on pour projeter un film qui dure 60 minutes? Remarquez les 4 petites fenêtres de la salle de projection dans la photo. Deux projecteurs étaient installés côte à côte et fonctionnaient en alternance. Pendant que le premier projetait le film, on préparait le deuxième, et ainsi de suite.

 

D’un point de vue économique, les propriétaires de cinémas avaient intérêt à rentabiliser au maximum chacune des représentations. Les bobines de pellicules étaient lourdes (600 mètres pour 20 minutes), coutaient cher et ne pouvaient servir que quelquefois. Les projecteurs étaient importés des États-Unis ou d’Europe et étaient très chers à acquérir et à exploiter. Dans cette situation, plus la salle était grande, plus chacune des représentations était rentable.

 

 

Plusieurs petites salles plutôt qu’une seule grande salle

 

Vous avez surement déjà vu ces vieilles photos d’antan, ou les cinéphiles habillés chiquement arrivent fièrement au cinéma pour regarder un film muet. C’était un évènement mondain d’une grande importance. Il n’y avait qu’une ou deux représentations par semaine à cette époque. Par comparaison, au Cinéma Cartier, nous avons une moyenne de 30 représentations par jour!

 

En 1928, lors de l’inauguration du Cinéma Cartier, il sortait environ 25 films par année. En 2016, les studios de cinéma majeurs ont distribué 472 films au Québec. C’est sans compter les films indépendants et étrangers. Graduellement, avec le développement de l’industrie du cinéma et l’émergence de Hollywood, les salles de cinéma se sont adaptées pour offrir plus de choix et de flexibilité aux cinéphiles. Les technologies de projections devenaient plus abordables et plus sécuritaires. Les immenses salles d’antan ont alors été découpées en plus petites salles.

 

 

Share on Facebook
Please reload

Actualités récentes
Please reload